post

Vim fr:Gestion De L'Information Personnelle

Contents

Introduction

Un chapitre sur ‘personal information management’ (PIM) dans un livre consacré à un éditeur peut sembler étrange, non? En fait de nombreux professionnels de l’informatique prétendent pratiquer le ‘personal information management’, donc voyons si nous ne pouvons pas utiliser un simple éditeur de texte comme Vim dans ce but?

Personal information management est l’organisation de toute votre “information” – comme votre liste de choses à faire, votre agenda journalier, votre “material reference” (comme les numéros de téléphone importants), votre bloc-notes et ainsi de suite. Avoir toute cette information dans un endroit pratique peut être très commode, et nous allons explorer cela avec Vim et quelques plugins.

J’ai tendance à penser que la meilleure organisation d’un PIM system est un wiki. Un wiki est une façon rapide de lier divers documents qui ont un rapport entre eux, mais sont indépendants. Sans surprise, le mot ‘wiki’ signifie ‘rapide’ en hawaien. Pensez à un site web – il y a une page d’accueil, d’autres pages avec des liens, chaque page a son contenu propre mais aussi un lien vers d’autres pages. N’est-ce pas une façon aisée d’organiser des sites web? Et si faisiez de même pour vos informations personnelles? Voyez LifeHack article titled ‘Wikify Your Life: How to Organize Everything’ pour quelques très bon exemples.

Mais est-ce qu’un logiciel de wiki spécialisé est vraiment indispensable? Et si on pouvait le faire avec quelques simples fichiers texte avec Vim? Allons-y.

Installer Viki

Note
Le répertoire $vimfiles correspond à ~/.vim sous Linux/Mac, C:/Documents and Settings/<votre-username>/vimfiles sous Windows et C:Users/<your-user-name>/vimfiles sous Windows Vista. Voyez :help vimfiles pour les détails spécifiques.

Installons Viki et ses plugins:

  1. Téléchargez multvals.vim et placez-le dans $vimfiles/plugin/multvals.vim
  2. Téléchargez genutils.zip et dézippez-le dans $vimfiles
  3. Téléchargez Viki.zip et dézippez-le dans $vimfiles (Faîtes attention à ce que les répertoires et fichiers en dessous du dossiere ‘Viki’ soient stockés directement dans le dossier $vimfiles)

Démarrons

  1. Ouvrons la version GUI de Vim
  2. :e test.txt
  3. :set filetype=viki
  4. Tapez le texte suivant: [[http://deplate.sourceforge.net/Markup.html][Viki syntax]]
  5. :w
  6. Positionnez votre curseur sur le texte ci-dessus et tapez ctrl+enter, ou tapez vf
  7. Vous devriez voir un navigateur s’ouvrir sur la page du site web ci-dessus.

De la même manière, vous pouvez écrire n’importe quel nom de fichier (avec un chemin correct) – que ce soit un fichier .doc ou un .pdf puis vous tapez ctrl+enter pour ouvrir le fichier avec le programme approprié, Word ou Acrobat Reader!

L’idée est que vous pouvez utiliser de bêtes fichiers plats pour détenir toutes vos pensées et vous pouvez lancer ctrl+enter pour n’importe quoi d’autre.

Maintenant, notez qu’il a fallu taper les doubles crochets ([[) pour identifier la cible du lien et les mots qui décrivent le lien. Ceci est fondamentalement la syntaxe du markup langage que nous allons explorer.

le Markup langage

La page Viki syntax (que vous venez d’ouvrir dans votre navigateur) explique comment écrire du texte pour que Viki mette en évidence la coloration syntaxique de portions du texte, fasse le lien entre les ‘wiki pages’ et même écrive des commentaires spécifiques à Viki.

Apprendre les bases de la coloration syntaxique est utile parce que vous voir visuellement des parties de votre fichier texte. Par exemple, utiliser ‘* Liste de choses à faire’ pour en faire une tête de chapitre, et utiliser le tiret pour créer une liste:

* List of things to do

 - Finish the blog post on Brahmagiri trek
 - Fix footer bug on IONLAB website
 - Buy some blank CDs
 - Get motorbike serviced

Désactiver CamelCase

Ecrire CamelCase peut créer un lien wiki dans Viki, même si personnellement je n’aime pas cela. Je préfère autoriser des liens explicites comme [[CamelCase]] pour éviter des situations où j’ai vraiment utilisé un nom qui utilise camel case mais je ne veux pas que cela soit un lien (par exemple, le mot “JavaScript”). Pour dévalider la syntaxe camel-case, il vous faudra ajouter la ligne suivante dans votre fichier vimrc (ce qui est expliqué dans le chapitre Plugins chapter):

let g:vikiNameType = "sSeuix"

S’organiser pour réussir

Une des principales raisons pour créer ce ‘viki’ pour moi-même est de tenir à jour un système ‘Getting Things Done’.

S’organiser pour réussir (Getting Things Done) (“GTD”) est un système de David Allen qui vous aide à organiser vos ‘activités’ – ce qui peut être n’importe quoi, de vos plans de carrièreà la liste des choses que vous avez à faire aujourd’hui. Une bonne introduction à GTD peut être trouvée sur bnet.com.

Extrait du livre de David Allen’s:

“Get everything out of your head. Make decisions about actions required on stuff when it shows up – not when it blows up. Organize reminders of your projects and the next actions on them in appropriate categories. Keep your system current, complete, and reviewed sufficiently to trust your intuitive choices about what you’re doing (and not doing) at any time.”

Le système GTD consiste à organiser vos informations dans des pages/dossiers:

  1. Collection Basket
  2. Liste de projets
  3. Actions suivantes
  4. Calendrier
  5. Un jour/Peut-être
  6. Documents de Référence
  7. En attente

J’ai créé un viki pour correspondre à ce système en utilisant la méthode suivante:

1. D’abord, créez une StartPage qui est la page de démarrage de votre système d’organisation personnelle (que l’on nommera simplement “votre viki”).

2. Puis, créez une liste de catégories principales de votre viki:

* Getting Things Done

 1. [[Collect][In Basket]]
 2. [[Project][Projects List]]
 3. [[NextActions][Next Actions]]
 4. [[Calendar]]
 5. [[SomedayMaybe][Someday/Maybe]]
 6. [[Reference][Reference Material]]
 7. [[Waiting][Waiting For]]

4. De la même manière, créez autant de sous-niveaux que vous le voulez, par exemple en créant un [[Reference.Career]] pour noter vos plans de carrière, et [[Project.TopSecret]] pour collecter vos pensées sur votre nouveau projet, et ainsi de suite.

5. Chaque fois que vous voulez noter quelque chose, utilisez la page [[Collect]] et ensuite traitez, organisez, passez en revue et finalement faites votre -action suivante .

6. Cela prend un moment de s’habituer à ce système, mais une fois que vous êtes à l’aise avec, vous obtenez un esprit clair, une certitude que vous prenez en compte tous les facteurs de votre vie, et encore plus important, un sentiment de maîtriser les choses importantes de votre vie.

Notez comment nous traitons un système complet avec des simples fichires plats!

Récapitulatif

Nous avons vu comment Vim peut vous aider en créant un personal information management system pour vous. C’est fascinant de constater que nous n’avons pas besoin d’un logiciel compliqué pour un tel système, juste des fichiers plats et Vim fera le travail.

Voyez l’article de Abhijit Nadgoudasur sur comment utiliser Vim comme un wiki personnel pour une autre manière d’aboutir au même résultat en utilisant les fontionnalités de Vim.


Advertisements